Appel à conjuguer les efforts pour lutter contre la pauvreté et les inégalités

Appel à conjuguer les efforts pour lutter contre la pauvreté et les inégalités

Mohamed Benabdelkader : La protection sociale, un pilier fondamental pour assurer la paix sociale en Afrique

La protection sociale est un pilier fondamental pour assurer la paix sociale en Afrique et bâtir des sociétés où règnent la justice et la stabilité, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Les politiques africaines sont appelées à consacrer ce droit humain fondamental visant à favoriser un développement durable et inclusif et à promouvoir la justice sociale, a-t-il indiqué lors d’une journée d’information et de formation sous le thème « La protection sociale en Afrique ».
Conscient de son importance, le Maroc s’est engagé tôt à mettre en place un système de protection sociale afin de lutter contre la pauvreté, d’améliorer la situation socioéconomique des citoyens, de renforcer la cohésion sociale et de booster la croissance économique, a-t-il relevé, notant qu’en dépit des efforts déployés, ce système demeure confronté à une multitude de défis et de risques qui diminuent son efficacité.
L’engagement de l’ensemble des parties prenantes reste un gage pour lutter contre la précarité et faciliter l’accès des citoyens aux services conformément aux principes d’équité, de non discrimination et de bonne gouvernance, dans la perspective d’instaurer un système de protection sociale équitable et efficient adapté aux changements économiques et sociaux et aux défis auxquels sont confrontés les pays africains, a-t-il fait observer.
Pour sa part, le Président de l’Union africaine de la mutualité (UAM) et président du Conseil d’administration de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) Abdelmoula Abdelmoumni, a souligné que l’Afrique est le continent où le taux de protection sociale est à son plus bas niveau dans la mesure où la majorité de la population n’a pas accès aux soins de santé. Il a, à cet égard, appelé à conjuguer les efforts pour lutter contre la pauvreté et les inégalités, améliorer la croissance et la compétitivité économiques et renforcer la cohésion sociale.
L’accès aux soins de santé reste l’un des défis les plus urgents pour la protection sociale en Afrique. Beaucoup de gens sont confrontés à des difficultés d’accès aux services de santé en raison de contraintes financières, a-t-il considéré.
La protection sociale constitue un pan important du nouveau modèle de développement marocain, qui mettra parmi ses priorités la réduction des fractures sociales, la lutte contre la précarité, l’exclusion et les disparités territoriales, et ce dans le respect des principes de justice, d’efficacité et de transparence, a-t-il fait savoir.
Partant de l’expérience riche du Maroc dans les domaines de la mutualité, de la protection sociale et de la couverture maladie, la MGPAP est disposée à mettre son expérience et son savoir-faire au profit des frères africains en vue de contribuer à promouvoir la protection sociale sur notre continent, a-t-il relevé.
L’UAM constitue une plateforme pour renforcer des relations Sud-Sud, à travers l’échange des expériences et des expertises dans le domaine de la mutualité, afin de rehausser l’action sociale et de promouvoir la protection sociale, a ajouté le responsable.
Initiée par l’UAM, en partenariat avec la MGPAP, cette rencontre permet de s’arrêter sur la réalité de la situation des systèmes de protection sociale et de mutualité en Afrique, qui restent souvent inaccessibles à une grande majorité de la population et de réfléchir sur les moyens à même de promouvoir les secteurs qui touchent directement le vécu du citoyen africain.

Partager cet article